La théorie de la pensée positive, où le pourquoi du comment je souris 90% du temps !

Lifestyle

Coucou les babes !

Bon nombre de livres sur le développement personnel prône la pensée positive. Comme si pensée, pouvait nous apporter plus que de simple voix qui marmonne sans cesse dans notre cerveau… Et bien oui ! Nous sommes à des années lumières de savoir et de voir tout ce qu’il se passe. Rien n’est magique. Tout s’explique mais tout ne se voit pas. Et ces livres que beaucoup trouvent farfelu (bien souvent vous êtes aussi ceux qui n’en ont jamais lu même une page – L’art de parler sans savoir-) sont très révélateurs, source de bonnes paroles et puis très concret ou devrais-je dire justifier. Je ne pense pas que le développement personnel serait le sujet d’autant de livres de si bons nombres d’auteurs reconnus, si ce n’était qu’une montagne d’illusions et de mensonges. À méditer.

Alors parmi toutes les justifications possibles, et tous les sujets qui touche le domaine du développement personnel, il y a la pensée positive : C’est le moteur d’un bon développement de nous-même.

Certains auteur que j’ai pu déjà lire ont évoqués une étude universitaire au US ( je sais plus l’Université en question tu m’excuseras), ça change des témoignages de leurs milliers de clients qui pèse tout autant mais ça permet de variée et de faire notre propre expérience si on le veut !

Voici l’experience :

Une plante A et une plante B on été mise à disposition dans un amphithéâtre de cette Université. La règle était simple. La plante A ne devait recevoir que des compliments et de la gratitude de la part des participants. Quant à la plante B, elle ne pouvait recevoir que des critiques et pensées négatives.

En gros tu dis à la plante A qu’elle est belle / bien fleurie / qu’elle sent bon / que ces couleurs sont intenses

À la différence de la plante B à qui ont dit vulgairement qu’elle est moche / Petite / mal fleurie / tombante… ( je trouve ça trop triste. J’suis trop une sensible avec la nature et les animaux 😭)

Et devinez quoi ? La plante A s’est trouvée resplendissante, belle, grande, déployée, très bien fleurie, et bien sûr je ne te fais pas de dessin pour la pauvre plante B qui s’est totalement laissée abattre part toutes ces pensées néfastes.

Nos propres pensées sont le moteur de ce que nous sommes.

Avant de vouloir être profondément bon pour les autres ( et donc aux yeux des autres) sois le d’abord pour toi.

Lorsque je suis revenue vivre du côté de Dijon, j’ai donc effectué cette expérience avec une différence. Avec deux plantes ( variétés différentes) dans deux pots différents : Je les ai choyée les deux, j’ai donné beaucoup d’amour, de bienveillance, mon intention était profondément bonne envers ces deux plantes. Et cela fonctionnait ! Mes plantes ont fleuries rapidement et bien.

Ensuite, une des deux plantes me correspondait moins que la première, lorsqu’elle avait grandit j’ai donc continuer à choyée ma plante que je trouvais magnifique et la deuxième je l’ai délaissée, « maltraitée », lui disant qu’elle n’était pas fameuse..

En peu de temps elle s’est retrouvée fané tandis que l’autre était toujours bien verte et fleurie.

Conclusion… – Où bien tu l’a même déjà faite tout seul – Les pensées ont un impact incroyable invisible mais qui dégage nos conséquences et nos conditions de vie. C’est bêtes de se dire qu’on va à l’école, qu’on apprends beaucoup de chose utiles, mais aussi un grand nombre d’heures données pour des choses qui ne nous aident pas. C’est bien d’être cultivé, mais la première et meilleure chose à faire serait de se cultiver sur soi, sur notre cerveau. Mais tout cela on ne nous l’apprends pas. Et peu importe dans que situation nous sommes, dans quelle famille nous avons grandi, si le nombre de personnes qui s’en sortent se compte goutte par goutte, sachez vous inspirez d’eux et comprendre leur état d’esprit. Ils ont tous le même qu’ils appréhendent différemment, avec des termes différents aussi.

La pensée positive c’est savoir tirée le positif de chaque situation, on croirait que c’est simple. Mais c’est un véritable travail sur soi sur lequel je travail actuellement. Ce terme est aussi un synonyme en quelque sorte des affirmations : cette pratique consiste à se creer des phrases positives que nous devons nous répéter à un certain moment de la journée ( le matin généralement pour bien démarrer dans un bon état d’esprit – Toujours –) et quand vous le voulez dans la journée. Il y en a qui sont poussés, d’autres qui sont plus subtiles.

Cela est toujours relié à votre souhait le plus cher, à ce que vous aspiriez devenir : votre profond être.

Dans le livre L’Équation du Miracle de Hal Elrod il explique comment bien faire les affirmations et débute cette session par casser le mythe et remettre tout le monde sur le même pieds d’égalité : il est conscient que les affirmations sont vues comme ringardes, inadaptés et inefficace. Lui même le pensait avant. Mais il nous explique comment créer une phrase d’affirmations efficace, réelle et juste. Oui, car souvent le problème qui se pose et même pour moi, c’est de devoir se dire une phrase qui n’est pas vraie. Qui vend du rêve avec notre propre souhait mais qui ne représente aucunement la réalité de mon quotidien, même si je le souhaite et que je travaille sur moi pour parvenir à cette mission qui sera la plus grande de ma vie, et la première. Cela ne représente pas à l’instant où je l’a cite à ma réalité.

Résultat, ben on a pas de résultat. C’est même contre productif. C’est vraiment pas le meilleur moyen d’apprécier les affirmations quand celles ci sont gênantes et même pas vrais. ( shit! 😒 )

Pour l’instant, je ne souhaite pas divulguer ce que cet auteur à succès dévoile de concrêt dans son livre, bien que j’en parle régulièrement. Pour l’instant je ne saurais pas comment résumé avec mes propres mots ce que j’ai assimiler de son livre. Alors pour ne pas copier bêtement ces écrits, je te laisse seulement les grandes lignes.

Il n’est pas si chère, je t’invite à te le procurer, il est réconfortant et il se lit extrêmement bien !

Message de fin

Et si on arrêtait de penser à mal de soi même ? Et si, pendant une journée vous essayons tous, pendant une journée de ne pensée QUE positivement, même si c’est une journée sans matériellement – Ta pensée positive égayera ta journée – où pire, elle te fera rire de te voir pensée une réalité qui ne rayonne pas autant à l’instant T. Et dans les deux cas : ça sera fun.

Cela pourrait être une chouette idée que je viens d’avoir en écrivant mon message de fin, se réunir à travers un groupe de message privée et pendant une journée nous allons pensée uniquement positivement, à tout moment et par tous les imprévus de cette journée.
Nous pourrions interagir en temps réel avec les personnes participantes en cas de manque d’inspi pour une situation trop chargée, ou tout simplement partager son experience ou sa petite victoire de paix avec soi malgré le coup de tonnerre passé auparavant.
Ça pourrait être trop sympa comme initiative !

De quoi se rapprocher, et comme le dit si bien Hal Elrod : Quand nous sommes entourés et engagés auprès d’autres personnes, nous y arrivons beaucoup mieux !

Si tu es intéressé par cette démarche : Ecris moi ! ✍

Je te laisse sur cette initiative, à très vite ღ
Lounna

Quelques citations et phrase qui encourage en ce sens ღ

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s