J’crois que j’me suis trompée.

Lifestyle

J’crois même que j’ai tellement horreur du vide et du flou, un peu comme en physique quantique, que je me suis certainement accroché à quelque chose qui me paraissait évident, un gros déni ? Tout n’est pas perdu, cette leçon m’en apprends tant, beaucoup même !

En vérité je dirais qu’il était même utile de l’emprunter, ce chemin ( très agréable au passage). Alors aujourd’hui, pendant cette deuxième vague de pandémie ( ça fait un peu journal de bord de fin du monde j’adore!), j’ai comme qui dirait été béni par un cadre spatio-temporelle parfait qui m’a permise de m’ouvrir les yeux sur ma propre et toute petite existence… J’étais là ou il fallait, au bon moment de ma vie.

Ou est ma place ? Je ne sais pas. Je vais dans quel direction maintenant ? Aucune idée, je suis arrêtée sur le bas côté. Tu t’ai perdue ? Je crois, j’aime tellement prendre les petits chemins gravillionneux.

Et ouais les gars, je suis perdue, un véritable électron libre. Mais je le vis bien & je perds pas le nord : Je sais la chance que j’ai d’être en vie et sans douleurs, de pouvoir donner et recevoir ( Goethe à dit de toujours voyager avec deux sacs, l’un pour donner, l’autre pour recevoir – Pas besoin d’plus !).

Je me suis clairement mise en retrait de tout, et à la fois de rien. Je fais un tri naturel et, tellement fatiguée, je ne m’angoisse pas à me questionner sur le  » qu’en dira t-on » de ceux concernés et des effrontés qui s’ennuient.

Je prends le large et je m’enferme clairement pour pouvoir mieux me réouvrir. C’est un peu comme ça que je le vois. Et pour autant, je reste là, je reste tout simplement moi. Je garde que ce qui m’est chère, et rien de ce qui m’est chère, ne me fait gagner autant. Tu comprends ce que je veux te partager, là ?

Il est temps de changer d’horizon, mais pas d’origine.

Le changement n’est pas agréable, comme je disais à une amie : Je vais bien, je suis en bonne santé, j’ai un logement, je travail. Mais voilà je suis perdue. Et ce sentiment m’enlève toute motivation, alors que je ne suis pas de nature comme ça. Je traine des pieds, je voudrais plus de temps pour penser et juste penser. Mon coté virgo ( vierge) me permet de garder cette envie de retrouvé une organisation de vie qui sonne bien et fluide, ( j’vous vois venir, ouiiiiii j’ai pleins de carnet de notes et j’adore ça, c’est une passion cachés j’adore j’adhère!) mais ma prise de conscience, ma fatigue me fait sentir cette envie non pas de reprendre, mais de ré-inventer un super quotidien, avec cet équilibre qui me manquait tant : du temps pour moi, mes amis, mes passions, mais seulement mes passions et pas de rentabilité. Et cela va m’aider à me recentrer aussi, je ne dois plus confondre entre passion et vocation. Je ne suis peut-être pas cette personne qui peut vivre de sa passion et à vraie dire cela ne me gène pas plus que ça. Mais j’ai bel et bien une vocation, je ne repars pas de zéro et je ne compte pas « oublier » (fait totalement impossible déjà) mon passé, et encore moins le nier. Tout m’a appris, tout m’a été bénéfique, et surtout on parle la d’une de mes passions. Le temps m’a simplement permis de faire un tri clair pour accueillir la vraie réalité que j’aimerais m’offrir, écouter les autres tout en se faisant confiance.

Lorsque vous n’avez pas de doutes, vous n’avez pas de doutes. N’essayez pas de le chercher. Et bien voilà où j’en suis, je n’ai pas de doute sur mes aspirations, mais un vide extrême sur la branche à choisir.

La place est libre pour une nouvelle floraison, encore plus magnifique c’est une certitude.

A très vite,
Loulou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s